Skip to content

28 novembre 2011

L’histoire du sac Chanel matelassé

Parmi les différents modèles de sacs Chanel, il y en a un qui, peut être plus que les autres, passe au travers des générations, sans jamais perdre de sa superbe. Ce sac, c’est le sac à main matelassé 2.55. Alors si vous cherchez à acheter un sac matelassé Chanel d’occasion, prenez quelques instants avant pour lire l’histoire de sa genèse.

Le 2.55 a été créé en février 1955 par Gabrielle Chanel, qui souhaitait un sac à la fois élégant et confortable, pouvant être porté sur le bras, et laissant ainsi les mains libres. Sa chaîne, sa doublure bordeaux, et son motif matelassé sont directement inspiré de l’enfance de sa créatrice, passée dans un orphelinat auprès de bonnes soeurs. Le 2.55 est composé d’un double rabat et d’un fermoir rectangulaire, appelé “fermoir mademoiselle” en référence au célibat de Gabrielle Chanel. Il fut réalisé en 2 versions : l’une en cuir pour le quotidien, et l’autre pour le soir, en soie ou en jersey.

Quand Lagerfeld reprend la maison Chanel dans les années 80, il va modifier le fermoir mademoiselle du 2.55, pour le remplacer par un fermoir du logo de la marque (les 2 C entrecroisés). En 2005, il créera aussi une variante, en reprenant le fermoir originel, et en utilisant la réplique exacte des chaines des soeurs de l’orphelinat où à grandi Gabrielle Chanel.

Ce sont à ce jour les 3 modèles originaux du 2.55 existants, qui sont disponibles en 5 tailles (du mini a jumbo). Chaque année, les collections de 2.55 offrent des variations de couleurs, de matières, ou d’ajouts de détails spéciaux, et aujourd’hui plus de 3 000 modèles ont été répertoriés depuis sa création. Fabriqué artisanalement, le 2.55 nécessite jusqu’à 15 personnes et 18 h de travail, ce qui explique son prix assez élevé : aux alentours de 2 000 € pour un modèle neuf, et à partir de 600 € en occasion. Mais attention aux contrefaçons !

Read more from Sacs de luxe

Share your thoughts, post a comment.

(required)
(required)

Note: HTML is allowed. Your email address will never be published.

Subscribe to comments