Skip to content

28 octobre 2010

Les cravates Hermès

Thierry Hermès, en fondant sa sellerie, était certainement loin de se douter que la fabrique qu’il vient d’ouvrir deviendra un jour une grande marque. De sa création en 1837, la marque Hermès est en effet passée des produits de sellerie aux sacs de voyage, pour aujourd’hui proposer des articles d’habillement, dont la cravate.

Cela fait maintenant plus de trente ans que Hermès s’est lancé dans le prêt-à-porter, la cravate Hermès elle, est présente depuis les années 1950.

Eclipsées par la concurrence pendant un certain temps, ces dernières années elles reviennent en force et sont plus que jamais prisées grâce aux nouvelles collections riches de modèles, de matières élégantes et de divers motifs.

Les cravates Hermès – fidèles aux idées majeures de la griffe qui sont le chic et le classique –, se caractérisent essentiellement par leur authenticité et leurs teintes chatoyantes. En matière de technique de production, la maison prône la fabrication des pièces en soie que l’on appelle imprimées, comme est élaboré le célèbre carré de soie de la marque. Ce procédé de fabrication permet ainsi d’avoir des cravates très légères et d’une finesse qui n’a d’égale que la douceur de la matière.

La large palette de motifs et de coloris permet à tout un chacun de piocher dans les collections et d’assortir aisément la cravate à une tenue. Sur fond uni, les dessins voguent entre animaux, images géométriques ou des motifs floraux.

Les différents modèles de cravates Hermès sont regroupés en deux catégories, les contemporaines et les intemporelles. Parmi celles qui traversent le temps sans le moindre ride, se trouvent les pièces faites en twill de soie, les cravates unies et celles façonnées dans de la soie lourde. Dans la catégorie contemporaine, on retrouve la cravate Hermès dite Life in a pocket. Cette dernière, nantie d’une poche en son intérieur pour y glisser un préservatif, est lancée pour la contribution de la marque dans la lutte contre le sida.

La Tie 7 fait également partie des cravates contemporaines Hermès. D’un côté assimilée à un signe de répression et de l’autre marqueur de reconnaissance sociale et professionnelle, une tentative de réhabilitation de la cravate a été faite par la maison française à travers son manifeste sur fond d’humour.

A adopter ou pas, il est difficile de résister aux cravates foulards que propose Hermès, qui réduisent non seulement le côté formel de la pièce, tout en apportant une touche d’originalité. Conférant une certaine légèreté et à cheval entre foulard et cravate, l’accessoire joue un double jeu. Pliée et nouée, la bande de tissu se fait tout simplement cravate. Dépliée et enroulée, la voilà qui se transforme en foulard. Le modèle est principalement proposé en soie vintage.

Il ne faut pas oublier que les cravates Hermès pour enfant sont également proposées par la maison.

Share your thoughts, post a comment.

(required)
(required)

Note: HTML is allowed. Your email address will never be published.

Subscribe to comments